Comment devenir moniteur auto-école

Devenir moniteur auto-école exige des qualités qu’il faut impérativement remplir. Que ce soit du domaine des études ou comportemental, il faut suivre quelques conditions imposées au préalable par la loi et  selon les exigences du métier en lui-même. 

Les qualités requises pour  devenir moniteur auto-école

Tout d’abord, la personne intéressée doit être titulaire d’un permis de conduire B automobile et d’un Brevet pour l'enseignement de la conduite automobile et de la sécurité routière ainsi que d'une autorisation administrative d'enseigner délivrée par la préfecture.

Un individu qui désire enseigner la conduite doit avoir des permis spécifiques.
Le moniteur auto-école peut aussi assurer la formation des permis moto ou poids lourds ou devenir exploitant d'une auto-école. Il peut devenir formateur ou inspecteur du permis de conduire.

Pour exercer ce métier, il faut être pédagogue, patient et  avoir du sang froid et des réflexes afin d’éviter les accidents et pouvoir intervenir dans tout type de situation. Il faut aussi avoir le goût des contacts, car le moniteur rencontre beaucoup de gens et  doit avoir une résistance physique et nerveuse.

Comment accéder  au métier de moniteur auto-école ?

Pour pouvoir exercer la fonction de moniteur auto-école, il faut avoir en sa possession un BEPECASER ainsi qu'une carte professionnelle délivrée par la Préfecture et permettant d'enseigner. Pour obtenir cette carte, le candidat ne doit pas faire l'objet d'une condamnation mentionnée au bulletin n°2 du casier judiciaire. En effet, elle est incompatible avec la profession.

Par ailleurs, il doit être reconnu apte à la visite médicale. Pour avoir le  BEPECASER, il faut disposer d’un brevet des Collèges ou CAP ou BEP, ou encore un diplôme de niveau 5 ou aussi un certificat de scolarité jusqu'à la classe de seconde ou simplement réussir l'examen de niveau. Il faut aussi avoir un permis B depuis plus d'un an.