Condition de travail et salaire d'un moniteur auto-école

Un moniteur auto-école a comme fonction d’assurer les cours théoriques du code de la route et de donner des leçons collectives en salle audiovisuelle. L'enseignement pratique de la conduite intègre des leçons individuelles en condition réelle de conduite.

Rôle et  conditions de travail d’un moniteur auto-école

Le moniteur auto-école travaille dans des auto-écoles qui sont en général des entreprises de petite taille. Il peut aussi  exercer dans des écoles ou dans des entreprises comme formateur dans le domaine de la sécurité routière. Il passe la plupart de son temps au volant d'un véhicule, le reste sera consacré à l'enseignement théorique du code de la route dans les locaux du centre.

Le rôle d’un moniteur d’auto-école ne se limite pas uniquement à donner des leçons. Il apprend aussi à ses élèves la maîtrise de soi, l'acquisition des bons réflexes, l'apprentissage de la prudence et du civisme au volant.

Quel est le salaire moyen d’un moniteur auto-école ?

Le salaire minimum de départ d’un moniteur d’auto-école équivaut au SMIC, soit un salaire mensuel brut de 1 154,27 euros pour 35h. Il est calculé en fonction des critères suivants : niveau d'étude, sexe, tranche d'âge, région, niveau d'expérience, secteur d'activité, effectifs de l'entreprise. Toutefois, certains d’entre eux sont payés à 16.50€ brut de l'heure.

La plupart des moniteurs insistent sur le fait que leur métier doit être revalorisé car ce métier demande une formation nécessitant un investissement personnel et financier important. De plus, leur responsabilité est engagée étant donné que les élevés qu’ils forment sont les conducteurs de demain.

Ils assurent la sécurité de chaque citoyen, des parents, des enfants, des jeunes et moins jeunes. Enfin, enseigner dans une voiture 35 à 44 heures par semaine demande beaucoup d'efforts et de concentration qui mérite d’être largement récompensé.